Marc Coucke rêve de Smart City pour Durbuy

Marc Coucke rêve de Smart City pour Durbuy

Et si la plus petite ville du monde devenait une ville intelligente ? Il s’agit des ambitions du milliardaire flamand Marc Coucke, investisseur principal au sein de Durbuy. La première étape de cette transformation passe par la signature d’un partenariat avec Proximus.

Plus tôt en juin, La Petite Merveille (l’entreprise de Bart Maerten et Marc Coucke) et l’opérateur télécom Proximus ont convenu de déployer la 5G au sein de Durbuy dans le but de stimuler l’innovation et améliorer l’expérience des visiteurs.

“Cette collaboration sera également importante pour la Wallonie dans son ensemble puisque Durbuy sera l’une des premières villes du sud du pays où la 5G va être déployée. », poursuit Guillaume Boutin, administrateur délégué du groupe Proximus, « Ceci aidera la Région à renforcer son attractivité, à accélérer son développement économique et à répondre à l’évolution rapide des besoins des citoyens et des entreprises”.

La ville de Durbuy et Digital Wallonia soutiennent cette transition : « Grâce à ce partenariat exemplaire entre la ville, Proximus et La Petite Merveille, en cohérence avec la stratégie digitale de la région, Durbuy pourra démontrer l’intérêt des nouvelles technologies au service non seulement de ses habitants, mais aussi de tous les visiteurs de ses attractions touristiques au-travers de cas d’usages originaux. Bref, une ville et un tourisme « augmenté » », explique Philippe Compère, Expert Digital Wallonia, dans un communiqué.

Dans un premier temps, ce partenariat améliorera le quotidien des visiteurs, des habitants et des commerçants qui bénéficieront d’une meilleure connexion mais aussi la possibilité d’effectuer des paiements électroniques. 

 

Vivre le tourisme grâce à de nouvelles applications innovantes

A l’avenir, Durbuy pourrait accueillir de nouvelles applications innovantes dans le tourisme en lien avec la réalité augmentée ou virtuelle à travers ses attractions. Sudinfo cite notamment la projection d’images anciennes de Durbuy dans le petit train touristique ou la projection de dinosaures grâce à des lunettes de réalité augmentée. Les visiteurs pourraient aussi retrouver des parkings intelligents ou encore des navettes autonomes. Le projet pourrait offrir une expérience digitale différenciatrice pour les habitants, touristes et visiteurs. 

Une attention particulière sera portée à l’analyse et l’exploitation des données a fin de, notamment, « adapter l'offre touristique aux attentes et aux préférences des visiteurs et de renforcer la sécurité, notamment lors d’événements ». Cette technique permettrait à La Petite Merveille de connaitre la provenance du visiteur et son moment de visite.

  • Pour creuser plus loin autour de ces sujets, rendez-vous le mardi 4 octobre au Congrès-Salon Smart City Wallonia à Marche-en-Famenne. L’e-tourisme, l’open data aux services des citoyens ou encore la cyber sécurité seront des thèmes exploités durant les conférences.